Biographie


En tant qu'actrice,

une fois sortie de l'École de la Rue Blanche, je rencontre Marguerite Duras, et je crée le rôle d’« Agatha », au théâtre Essaïon, puis au théâtre de la Criée, au théâtre du Rond Point, à Avignon…

J’ai joué dans une vingtaine de pièces de théâtre, du Genet, du Racine, du Claudel, du Ibsen mais aussi du Murray Schisgal, du Molière ou du Feydeau… Et, plus récemment, dans « Norma Jeane », adapté et mis en scène par John Arnold, dans « La Maison et le zoo » de Edward Albee, mis en scène par G Desveaux au théâtre du Rond Point, et en 2017 dans « Marie Antoinette, correspondances privées » d'Évelyne Lever, un seul en scène, dirigé par Sally Micaleff au théâtre du Lucernaire puis au théâtre de l'Atelier.

J’ai tourné dans une trentaine de téléfilms et films, alternant les rôles principaux et les rôles secondaires, avec des réalisateurs tels que Claude Sautet ou Roger Andrieux à mes débuts, puis Michel Mitrani, Jacob Berger, Marc Angelo, Arnaud Sélignac, Jean-Daniel Verhaegue, Christophe Barraud, Dominique Ladoge, Sophie Révil…


En tant qu’auteur,

j’ai écrit plusieurs pièces de théâtre, dont « Le petit dessin de Picasso » qui a reçu le soutien pour l’édition et la production de l’association Beaumarchais. 

Mes pièces ont été sélectionnées dans plusieurs festivals de jeunes auteurs (Grignan, Avignon, Bruxelles…)

J’ai également collaboré à l’écriture du « Dialogue aux enfers, entre Montesquieu et Machiavel »  spectacle joué à Paris, puis en tournée mondiale.

En 2013, j’ai fait une adaptation de la correspondance de Janet Flanner pour le festival de Grignan, lue par Claire Chazal.

En 2014, je suis lauréate du festival du Paris des femmes 2014, avec une création : « Je ne serai plus jamais vieille ».

Le 26 septembre a lieu la 1ère de « Je ne serai plus jamais vieille » au Théâtre des Mathurins, avec Christine Citti, dans une mise en scène de Jean-Louis Martinelli .

En 2016, mon 1er roman, « Un si long chemin jusqu'à moi » est publié chez Denoël,
et reçoit le Prix Matmut du 1er roman 2016.





© Fabienne Périneau 2017