Je ne serai plus jamais vieille

Sous nos yeux une femme se libère de l'emprise d'un homme


« Je ne serai plus jamais vieille » est née lorsque Anne Rotenberg, Michèle Fitoussi et Véronique Olmi m’ont invitée au festival du « Paris des femmes » en janvier 2014. J’ai tout de suite eu envie d’aborder une problématique souterraine qui pourtant touche de plus en plus de femmes :
le harcèlement moral.

Affiche-small-plus-jamais-vieille

Je voulais que ce texte soit autant une prise de conscience qu’un remerciement à la vie, aux autres rencontrés, qui vous donnent à nouveau la lumière.

Fabienne Périneau


Les mots de Fabienne Périneau me sont parvenus. Les maux de l’enfermement, de la terreur, de la violence et les mots de la délivrance, du courage de ne plus avoir peur. Les mots d’une femme qui tombe, piétinée, et se relève.
Lui, il a choisit sa proie, il a commencé par l’adorer, la glorifier,
a déclamé son amour à tout vent.

Puis, il l’a isolée, enfermée, dénigrée, pour mieux l’humilier, la broyer...
Nous connaissons tous des Adèle et des Luba... Que se passe-t-il derrière les rideaux tirés, les portes fermées ? Fabienne Périneau tire les rideaux, ouvre les portes.

Christine Citti

 

Adèle parle à Luba, Luba à Adèle. À moins que ce ne soit simplement qu’une femme qui se parle, qui parle à elle-même, depuis son point d’enfermement, ELLE se cherche, cherche à comprendre, cherche à se comprendre, et à travers elle toutes les femmes closes sur elles-mêmes par la main de l’homme.

Jean-Louis Martinelli

___________________________________________________

À lire, des critiques sur le spectacle, sur cette page dédiée

___________________________________________________

À regarder, une interview sur le site Paris à Contre-Jour :


___________________________________________________

• Distribution :

Avec Christine Citti


Mise en scène de Jean-Louis Martinelli

___________________________________________________

• Infos :

à partir du 26 août 2014

du mardi au samedi à 21h, en matinée le samedi à 16h

Théâtre des Mathurins
36 rue des Mathurins – 75008 Paris
(métros : Havre-Caumartin, Madeleine, Saint-Lazare)


réservations : 
01 42 65 90 00
prix des places : 32€, placement libre


© Fabienne Périneau 2017